périodique


périodique

périodique [ perjɔdik ] adj.
• 1398 méd.; lat. periodicus, du gr.
1(1749) Qui se reproduit à des époques déterminées, à des intervalles réguliers. Phases périodiques de prospérité et de marasme. alternatif, cyclique. « Les fêtes et les cérémonies périodiques sont un élément primordial de la vie sociale » (G. Bouthoul). Le retour périodique des temps forts et des temps faibles dans un vers constitue le rythme. (1910) Garnitures, serviettes, tampons périodiques, dont les femmes se servent pendant leurs règles. ⇒ hygiénique. Psychiatr. Psychose périodique : psychose maniaque dépressive.
(1721) Cour. Un écrit, un journal, une publication périodique. Presse périodique. N. m. (1752) UN PÉRIODIQUE. journal, magazine, publication, revue. « Ils faisaient de la lecture [...] et manipulaient des périodiques » (Queneau).
2Math. Fonction périodique, qui reprend la même valeur lorsqu'on ajoute à la variable une quantité fixe, dite période (I, 7o), par exemple les fonctions trigonométriques. — Fraction périodique.
Phys. Phénomène périodique, qui peut être représenté par une fonction périodique. oscillatoire. Mouvement périodique d'un pendule. ondulatoire, pendulaire. Répétition périodique du motif d'un cristal.
3Chim., phys. Classification périodique des éléments.
4(1671) Didact. et vx Phrase, style périodique, qui a les caractères d'une période (II).

periodique adjectif (de iodique) Se dit de l'acide HIO4, qui contient plus d'oxygène que l'acide iodique.

périodique
adj. et n. m.
d1./d Qui se reproduit à des intervalles de temps réguliers. Phénomènes périodiques.
|| Publication (journal, etc.) périodique, qui paraît à intervalles réguliers.
n. m. Revue, magazine périodique.
|| Spécial. Qui a rapport à la menstruation, aux précautions d'hygiène qu'elle impose. Serviette périodique.
d2./d PHYS Se dit d'une grandeur qui reprend la même valeur, d'un phénomène qui retrouve le même état au bout d'un intervalle de temps déterminé.
MATH Fonction périodique, qui reprend la même valeur si on ajoute à la variable une quantité fixe (période).
|| Fraction périodique: nombre fractionnaire qui possède une période.
d3./d CHIM Classification périodique: classification des éléments chimiques sous la forme d'un tableau dans lequel chaque ligne horizontale ou verticale est nommée une période.
d4./d RHET Style périodique, dans lequel dominent les périodes (sens III).

⇒PÉRIODIQUE, adj. et subst. masc.
I.— Adjectif
A.— Qui a lieu, qui se reproduit à intervalles généralement réguliers, à des moments déterminés.
1. [En parlant d'un événement, d'un fait, d'une limite dans le temps] Qui a lieu, qui se reproduit à intervalles généralement réguliers, à des moments déterminés. Tout ce qui est payable par année, ou à des termes périodiques plus courts (Code civil, 1804, art. 2277, p. 415). Elle avait, en ce moment, sa crise périodique de goutte et son pied gauche traînait (DANIEL-ROPS, Mort, 1934, p. 517) :
1. La résurrection périodique des plantes, cette montée éternelle de vie sous l'azur printanier, cette marée de sève qui déborde sur le monde à jour fixe, m'émeut toujours...
PESQUIDOUX, Chez nous, 1923, p. 111.
SYNT. Inondation, mouvement, phénomène périodique; visite périodique; retour périodique de qqc.; débordements périodiques d'un fleuve; examens périodiques de santé; révolutions périodiques des astres.
[P. méton. du subst.] Rare. Qui a une action régulière, périodique; qui est animé d'un phénomène périodique; qui intervient de façon répétée, régulière. Mille boissons américaines que l'homme en veste blanche nous portait, périodique et docte, depuis minuit (VALÉRY, Corresp. [avec Gide], 1893, p. 188). Une étroite bande de terre fertile, grâce au Nil périodique (BARRÈS, Cahiers, t. 6, 1908, p. 185).
En empl. antéposé. Le régulier, le périodique, le calamiteux M. Libois avait passé dans les trois classes (FRAPIÉ, Maternelle, 1904, p. 49).
2. a) PHYS. [En parlant d'un mouvement, d'un phénomène oscillatoire ou vibratoire] ,,Qui se reproduit identiquement à intervalles de temps égaux`` (LAITIER 1969). Impulsion, oscillation, vibration périodique. La lumière, d'après Maxwell, est un phénomène électromagnétique périodique (H. POINCARÉ, Hyp. cosmogon., 1911, p. 239).
b) [P. méton. du subst.] Qui contient ou qui concerne un phénomène périodique.
CHIM. Classification, système, table, tableau périodique (des éléments). Mode de classement des éléments, en fonction des valeurs croissantes de leur numéro atomique, et mettant en évidence une variation périodique des propriétés physiques et chimiques de ces éléments ainsi classés; tableau correspondant. Z (...) représente également le rang de l'atome considéré dans la classification périodique des éléments (LEPRINCE-RINGUET, Transmut. artif., 1933, p. 9). Isotopes se situant dans la région de la table périodique comprise entre le krypton et les terres rares (Hist. gén. sc., t. 3, vol. 2, 1964, p. 427).
MATHÉMATIQUES
Fonction périodique. Fonction d'une variable reprenant la même valeur lorsqu'on ajoute à cette variable une quantité fixe (ou un multiple de celle-ci) appelée période. Un son complexe est dit musical lorsque la vibration qui lui donne naissance est une fonction périodique du temps (Arts et litt., 1935, p. 34-6).
Fraction périodique. Fraction décimale comportant dès son début ou à partir d'un certain rang une série de chiffres laquelle se répète indéfiniment dans le même ordre. S'assurer si la fraction doit être réellement périodique à l'infini (LAGRANGE, Résol. équations num., 1808, p. 49).
PATHOL. [En parlant d'une maladie] Qui comporte des accès réguliers. Folie périodique :
2. Nous connoissons trois espèces de fièvres intermittentes périodiques; la quotidienne, la tierce et la quarte. La quotidienne est celle dont les accès reviennent tous les jours, au bout de vingt-quatre heures; dans la tierce, ce n'est que tous les deux jours, à quarante-huit heures l'un de l'autre que les accès reparoissent...
GEOFFROY, Méd. prat., 1800, p. 4.
HYG. Qui est utilisé par la femme pendant ses règles. Culotte périodique; garnitures, serviettes périodiques. Si l'on s'en tient à la publicité, le tampon périodique est la protection mensuelle interne, moderne, sûre, discrète (Que choisir? févr. 1973, n° 73, p. 15).
PRESSE. [En parlant d'une publication] Qui paraît généralement à intervalles réguliers, sous un titre donné, en fascicules numérotés et datés, pour une durée indéterminée, avec, en principe, la collaboration d'auteurs multiples. Bulletin, recueil périodique. Les écrits périodiques se divisent en deux catégories différentes d'aspect et de nature, sans qu'une répartition exacte puisse d'ailleurs être faite : les revues (...) et les journaux (Civilis. écr., 1939, p. 50-4) :
3. ... au mois d'avril 1631, le médecin Théophraste Renaudot avait imaginé de publier, sous le nom de Gazette de France, une feuille périodique qui paraissait tous les cinq jours, mais dans laquelle il n'était question que de nouvelles politiques.
JOUY, Hermite, t. 2, 1812, p. 343.
♦ [En parlant d'un collectif] Constitué par ce genre d'écrits. La presse périodique. La production périodique devient déjà chez nous tellement exubérante, que l'oubli (...) engloutit les belles choses comme les médiocres (RENAN, Avenir sc., 1890, p. 227).
Vieilli. Écrivain périodique. Personne qui fait un ouvrage périodique, qui collabore à une publication périodique. Pourquoi le principal emploi des écrivains périodiques, voués au gouvernement, est-il de diffamer les députés connus par leur civisme? (ROBESP., Discours, Guerre, t. 8, 1791, p. 55).
Plais. J'ai eu tort de quitter la plume périodique (DESMOULINS ds Vx Cordelier, 1793-94, p. 45).
VERSIF. GR. ET LAT. Vers périodique. Hexamètre comportant une alternance de dactyles et de spondées. (Dict. XIXe et XXe s.).
B.— [Corresp. à période I B] STYL. Qui est relatif à la période. La longue phrase périodique a le souffle oratoire et l'emphase majestueuse (TAINE, Philos. art, t. 2, 1865, p. 323) :
4. Son style [de M. Brunetière] est très particulier. Il est, chose rare aujourd'hui, presque constamment périodique. La phrase ample, longue, savamment aménagée et équilibrée, exprime quelque chose de complet, présente à la fois l'idée principale et, dans les incidentes, tout ce qui l'explique, la renforce ou la modifie.
LEMAITRE, Contemp., 1885, p. 223.
Rare. [En parlant d'un écrivain] Qui utilise la période. Vasari n'est pas plus blâmable qu'un autre [écrivain]. Il est certainement très diffus, très périodique, assez vide d'idées (STENDHAL, Hist. peint. Ital., t. 2, 1817, p. 360).
II.— Subst. masc., PRESSE. Publication périodique (supra I B 2 d). Périodiques scientifiques, spécialisés. Depuis la Revue des Deux Mondes jusqu'au Mercure de France tous les périodiques s'accumulent à la maison (COLETTE, Cl. école, 1900, p. 64). Dans le domaine des sciences exactes et appliquées il n'est plus personne pour contester au livre et au périodique leur place éminente (Civilis. écr., 1939, p. 46-3).
REM. 1. Périodisation, subst. fém. Division d'une durée passée en différents stades marquant une évolution et ayant des caractères propres; division d'une durée, en particulier à venir, en différents stades, selon des critères plus ou moins arbitraires. Dans les pays à croissance et à développement retardés, la description raisonnée des stades du remboursement des prêts longs incluait une modeste et hésitante « périodisation » du développement (PERROUX, Écon. XXe s., 1964, p. 646). Le choix des dates qui distinguent chacun de nos tomes n'a qu'une valeur indicative et de commodité. Nous nous heurtons ici au problème de la périodisation (Hist. littér. de la France, sous la dir. de P. Abraham et R. Desné, t. 1, 1974, p. 10). 2. Périodisme, subst. masc., synon. peu usité de périodicité. Comme si on pouvait faire tenir dans une loi ce qui exclut tout périodisme (JANKÉL., Je-ne-sais-quoi, 1957, p. 124).
Prononc. et Orth. :[]. Ac. 1694, 1718 : periodique; dep. 1740 : pé-. Étymol. et Hist. A. 1. a) XVe s. [date du ms.] méd. « qui se manifeste par des accès intermittents revenant à intervalles réguliers » (Somme Me Gautier, ms. B.N. fr. 1288, f° 94 r° ds GDF. Compl. : dolor de chef periodique ou cronique); b) astron. ) 1634 « qui se fait en un temps déterminé, en une période (en parlant du mouvement, de la révolution d'un astre) » (A. GIRARD, Les Œuvres mathématiques, 234 d'apr. FEW t. 8, p. 245a); ) 1671 mois periodique (J. ROHAULT, Traité de phys., t. 2, p. 37); c) 1749 « qui revient, se reproduit à certaines époques, à des intervalles réguliers » (BUFFON, Hist. et théorie de la terre ds Hist. nat. t. 1, p. 71); 2. a) 1721 ouvrage, livre périodique (Trév.); b) 1872 subst. « id. » (LITTRÉ Add.); 3. a) 1808 math. fraction périodique (LAGRANGE, loc. cit.); b) 1908 phys. (MOCQUEREAU, Nombre mus. grégor., p. 28 : le son musical est le résultat des mouvements ondulatoires rapides et périodiques, des corps et des molécules de l'air). B. 1671 rhét. (POMEY : manière de parler périodique). Empr. au gr. « qui revient à époques fixes ou avec des alternances » et comme terme de rhét. « arrondi en périodes ». Au sens méd., périodique semble empr. au gr. par l'intermédiaire du lat. de l'époque impériale periodicus (febres... periodicas, PLINE ds OLD). Fréq. abs. littér. :375. Fréq. rel. littér. :XIXe s. : a) 722, b) 301; XXe s. : a) 275, b) 650. Bbg. GOHIN 1903, p. 270. — QUEM. DDL t. 18, 28.

périodique [peʀjɔdik] adj.
ÉTYM. 1398, méd.; lat. periodicus, même sens; grec periodikos « qui revient à époques fixes ».
———
I
1 (1749). Qui revient, qui se reproduit à certaines époques déterminées, à des intervalles réguliers. Fréquent. || Somme payable à des termes périodiques (→ Arrérages, cit. 3). || Cérémonies, fêtes (cit. 1), inondations périodiques (→ Inonder, cit. 2). || Phases périodiques de prospérité et de marasme. Alternatif. || Caractère périodique de certaines crises (cit. 7) économiques.Retour périodique des temps forts et des temps faibles dans un vers. Rythme.
Spécialt. a Méd. Qui se manifeste par des accès intermittents revenant à intervalles réguliers. || Maladie périodique. || Fièvre périodique.Psychiatrie. || Psychose périodique, « qui se reproduit plusieurs fois avec les mêmes caractères dans la vie d'un individu » (Porot, 1952, art. Périodicité). → Folie circulaire, intermittente, psychose maniaque dépressive. — N. || Un, une périodique : une personne atteinte de psychose périodique.
b Serviettes, garnitures, tampons périodiques (ou hygiéniques), que les femmes mettent pendant les règles.N. f. (Rare) :
1 Je suis comme qui dirait un confesseur, muet comme la pierre tombale et discret comme une périodique.
R. Queneau, le Dimanche de la vie, p. 158.
c (1721). Qui paraît selon une périodicité déterminée. || Un écrit, un journal, une publication périodique (→ Étouffer, cit. 27; gérant, cit. 3).(1869). || Presse périodique.
2 Les écrits périodiques sont ceux publiés par feuilles ou fascicules, à des intervalles plus ou moins éloignés, même irréguliers, pourvu que la succession en soit prévue comme indéfinie. Tel est le cas des journaux et revues. Tel n'est pas le cas des livres publiés par livraisons successives, des calendriers, agendas, etc., des bulletins techniques publiés sans être destinés à la vente.
Dalloz, Petit dict. de droit, p. 980.
N. m. (1874). || Un périodique (→ Attentif, cit. 17; dépôt, cit. 3). Écrit; journal, magazine, publication, revue.
2 (1634). Didact. Qui est caractérisé par une période (I., 5.).Math. (1838). || Fonction périodique : fonction à variables réelles, qui reprend la même valeur lorsqu'on ajoute à la variable une quantité fixe, dite période. || Les fonctions circulaires sinus et cosinus sont des fonctions périodiques de période 2π. || Les fonctions elliptiques possèdent deux périodes.Fraction périodique. Fraction.
Phys. || Quantité périodique : quantité qui reprend les mêmes suites de valeurs après des intervalles de temps égauxPhénomène périodique : phénomène qui peut être représenté par une fonction périodique (→ Oscillatoire). || L'onde, phénomène périodique.Mouvement périodique : mouvement effectué par un point ou un mobile dont la position est une fonction périodique du temps.Mouvement périodique d'un pendule.
3 Chim., phys. || Classification périodique (ou naturelle) des éléments (Tableau de Mendéléev, 1867) : classification des éléments chimiques dans l'ordre croissant de leurs numéros atomiques, disposés de telle sorte que des éléments ayant des propriétés analogues se trouvent dans les mêmes colonnes verticales (groupes). || La classification périodique a permis de prévoir l'existence et les propriétés d'éléments dont l'expérimentation n'avait pas encore révélé l'existence; elle a rendu de très grands services dans les recherches sur la structure de la matière; c'est la seule classification utilisée aujourd'hui tant par les physiciens que par les chimistes.
———
II (1671). Didact., vx. Qui est relatif à la période (II.); qui a les caractères d'une période; qui procède par périodes. || Phrase, style périodique.(Métrique grecque et lat.). || Vers périodique : hexamètre, dans lequel alternent les dactyles et les spondées.
Mus. || Air, composition périodique.
DÉR. Périodicité, périodiquement.
COMP. Antipériodique, apériodique, pseudopériodique.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • periodique — Periodique. adj. de tout genre. Qui a ses periodes. Le mouvement des astres est periodique. revolution periodique. fiévre periodique. On appelle, Style periodique, discours periodique, Un style, un discours composé de periodes nombreuses …   Dictionnaire de l'Académie française

  • périodique — (pé ri o di k ) adj. 1°   Qui revient à des temps marqués. •   Les vents alternatifs ou périodiques dont nous venons de parler sont des vents de mer ; mais il y a aussi des vents de terre qui sont périodiques, BUFF. Hist. nat. preuv. théor. terr …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • PÉRIODIQUE — adj. des deux genres Qui a ses périodes, qui revient à des temps marqués. Le mouvement des planètes est périodique. Révolution périodique. Fièvre périodique. Retour périodique.   Ouvrage, écrit périodique, Celui qui paraît par livraisons… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • PÉRIODIQUE — adj. des deux genres Qui a ses périodes, qui revient à des temps marqués. Le mouvement des planètes est périodique. Révolution périodique. Fièvre périodique. Retour périodique. Ouvrage, écrit périodique, Celui qui paraît par livraisons… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • Periodique — Acide periodique Acide periodique Structure spatiale de la molécule d acide periodique Général No CAS …   Wikipédia en Français

  • Périodique — Publication périodique Pour une définition du mot « périodique », voir l’article périodique du Wiktionnaire. Une publication périodique est un titre de presse qui paraît régulièrement. Les périodiques sont généralement imprimés.… …   Wikipédia en Français

  • périodique — adj., qui revient à époque fixe : pèryodiko, a, e (Albanais.001) ; => Régulier. A1) journal // publication périodique périodique : pèriodiko nm. (001) …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • périodique — m Journal, magazine, publication, revue …   Le langage de la presse

  • PÉRIODIQUE (CLASSIFICATION) — La décomposition ultime d’une substance quelconque par les méthodes classiques de la chimie conduit à un nombre restreint d’espèces que l’on nomme les éléments. Par exemple, l’hydrogène et le carbone sont les deux seuls éléments entrant dans la… …   Encyclopédie Universelle

  • Periodique de bande dessinee — Périodique de bande dessinée Les périodiques de bande dessinée sont des périodiques qui publient des bandes dessinées. Certains ne publient que des histoires complètes (les petits formats, Fluide Glacial, Psikopat, certains périodiques Disney,… …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.